Je veux être certain que mon capital décès sera versé à mes bénéficiaires - Découvrez le pack sérénité
Mon accueil
Login :
Mot de passe :
 Rechercher sur UltimInfo

 
On parle de déshérence     Actualité, dossiers ou articles de fond sur la déshérence et les capitaux non réclamés
 

 

 

              

 Abonnement newsletter
Entrez votre adresse email :
 Recommandez ce site
Vos nom et prénom :


Entrez l'adresse email de votre ami :
Guide pratique > Assurances : vie, prévoyance et voyages > L'assurance vie au niveau mondial : données chiffrées

L'assurance vie au niveau mondial : données chiffrées


 

Au monde : total 2095 milliards d'euros (cotisations/premiums) en assurance vie collectées :

  • Europe                   35%
  • Amérique               30%
  • Asie                       28%
  • Afrique & Océanie   7%


Les principaux pays pour le montant des primes d’assurance vie versées sont dans l’ordre décroissant :

  • Etats-Unis,
  • Japon et Royaume-Unis (presqu’au même niveau),
  • France,
  • Allemagne et Italie (presqu’au même niveau)


 

En Europe : total 672 milliards d'euros (cotisations/premiums) en assurance vie collectées :

  • Royaume-Unis        26%, soit 172 MEUR
  • France                    18%, soit 119 MEUR
  • Allemagne               13%, soit  90 MEUR
  • Italie                        12%, soit  84 MEUR
  • Espagne                   4%, soit  26 MEUR
  • Suisse                       4%, soit  26 MEUR
  • Pays-Bas                  3%, soit  19 MEUR
  • Le reste                  20%, soit 135 MEUR

 

 

Sources :

"Données clés 2013" (AFA, FFSA, GEMA)
"European Insurance-Key Facts" (Insurance Europe)
"World Insurance in 2013" (SIGMA - Swiss Re)


 

 

La problématique des informations sensibles contenues dans la clause bénéficiaire se pose donc de la même manière à Paris, Pékin, Moscou, New-York, Prétoria ou Sao Paulo !.

 

Dès lors que l'on planifie aujourd'hui, mais pour une date que l'on ne connaitra JAMAIS (!), la transmission d'un capital à des bénéficiaires, il faut s'assurer que les informations liées à ces/ses bénéficiaires soient toujours exactes et donc ... exploitables.

 

A la lumière des estimations françaises des capitaux non réclamés ou en déshérence, on se rend compte qu'au niveau mondial, les sommes deviennent colossales !

 

 

Boîte à outils