Je souhaite mieux comprendre la clause bénéficiaire et ses enjeux - Découvrez le guide pratique
Guide pratique > Clause bénéficiaire : mode d'emploi > Pourquoi la clause bénéficiaire est-elle négligée par le souscripteur ?

Pourquoi la clause bénéficiaire est-elle négligée par le souscripteur ?



Il est très surprenant de remarquer que la plupart des souscripteurs sont demandeurs d'informations précises sur le revenu de leurs placements en assurance vie alors qu'ils se contentent plutôt passivement d'informations superficielles quant au devenir de ce placement après leur décès !


Ils n'envisagent peut-être pas que ce patrimoine, objet de tant d'attention de leur vivant, puisse être irrémédiablement perdu après leur décès. L'actualité est malheureusement là pour nous rappeler que la déshérence n'a pas de frontières et qu'elle peut frapper n'importe quel capital décès.



Regardons de plus près ce qui peut expliquer en partie l'origine de cette négligence...


  • Plus le souscripteur est jeune et plus il considère avoir le temps devant lui avant de se pencher sérieusement sur le contenu de cette clause. « décéder prématurément n’arrive qu’aux autres ! », et puis,  « on verra bien ce qu’il convient de faire à ce moment là ! ».


  • Dans la phase de prospection commerciale, assureurs et souscripteurs sont trop souvent concentrés sur les performances financières du produit proposé, laissant de côté tout autre considération.


  • Si le contrat est souscrit dans une optique de retraite, le souscripteur escompte bien en jouir en tant que premier bénéficiaire, sans imaginer qu’il pourrait décéder prématurément, rendant inutile à ses yeux la désignation d'un éventuel bénéficiaire.


Ainsi, pour toutes cette bonnes « mauvaises raisons » mais vraies illusions, le souscripteur peut se sentir moins concerné de ce qu’il adviendra des sommes qu’il a consciencieusement épargnées.

 


 

C’est pourquoi, il se contentera malheureusement trop souvent des clauses standards proposées par défaut par les compagnies et qui sont souvent loin d’être adaptées à sa situation particulière du moment.



Mais ATTENTION ! Les styles de vie évoluent et la cellule famille à sa suite (mariage, divorce, veuvage, recomposition de famille, PACS ...), rendant, s'il était permis d'en douter, indispensable l'adaptation régulier du contenu de sa clause bénéficiaire.



Ainsi, tout souscripteur "responsable" aura à coeur de suivre au plus près le contenu de sa clause bénéficiaire. Soulignons que sa tâche sera facilitée par UltimInfo qui propose un outil entièrement dédié à cet effet.

 

  • Pour la gestion des clauses bénéficiaires, voir le Pack Basic.
  • Pour organiser la difusion du Faite Part UltimInfo après le décès du souscripteur, voir le Pack Sérénité.

 


 

 

Boîte à outils


AddInto