Je souhaite gérer mes clauses bénéficiaires et informer mes assureurs - Découvrez le pack basic
Mon accueil
Login :
Mot de passe :
 Rechercher sur UltimInfo

 
On parle de déshérence     Actualité, dossiers ou articles de fond sur la déshérence et les capitaux non réclamés
 

 

 

              

 Abonnement newsletter
Entrez votre adresse email :
 Recommandez ce site
Vos nom et prénom :


Entrez l'adresse email de votre ami :
L'offre UltimInfo > Pack Sérénité

Pack Sérénité


Couvrez-vous contre le risque de déshérence et

transmettez sereinement votre capital-décès

 

 

 

Le contexte

 

Pour que le contrat d’assurance vie ou prévoyance puisse être dénoué et le capital-décès versé aux bénéficiaires, il faut que le distributeur soit informé du décès du souscripteur, mais aussi que les bénéficiaires puissent être correctement identifiés.

 

Faute de réunir ces deux conditions, le capital décès risque fort de ne jamais être réclamé, pour finir en déshérence.

 

Pour tout connaitre sur les différentes causes de la déshérence, consultez "l'arborescence de la déshérence".


 

Pour ne prendre le cas que de la France, les sommes englouties par la déshérence se chiffrent en milliards d'euros (de 1 à 30 milliards selon les sources). Enfin, signalons que ce phénomène est général et qu'il ne connait pas de frontières.

 


 

Le challenge

 

Sans ménager les efforts visant à aider les bénéficiaires dans leurs démarches de recherche de capitaux, il devient urgent de trouver une solution pour combattre cette déshérence à sa source.

 

Guérir, c'est bien

 

   ... prévenir, c'est encore mieux !

 

 

Se concentrant ainsi sur la source de la déshérence et des contrats non réclamés, cette solution devra permettre de satisfaire les deux conditions vues plus haut.

 

Le souscripteur pourra ainsi se couvrir non seulement contre le risque de non identification des bénéficiaires désignés, mais aussi contre le risque de non information de la compagnie d'assurance quant au décès de son assuré.

 

 

Pack Sérénité : mode d'emploi             Fonctionnement du Faire Part UltimInfo avec le Pack Sérénité


Rappelons que l'utilisateur du Pack Sérénité dispose de toutes les fonctions du Pack Basic. Il aura déjà créé dans son espace personnel Mon UltimInfo ses différentes clauses bénéficiaires.

 

 

Pour souscrire un abonnement (59 euros pour 1 an, ou 99 euros pour 2 ans) au Pack Sérénité il convient donc au préalable de se créer gratuitement un compte Mon UltimInfo.


 

 

Grâce à UltimInfo, c’est le souscripteur en personne qui va se charger d’adresser automatiquement un Faire Part UltimInfo après son décès !

 

Pour le souscripteur, ce Faire Part UltimInfo reste le dernier recours pour stopper net la déshérence qui peut toucher n'importe quel contrat d'assurance vie, décès ou voyage.

 

Consultez l'article "Décryptage du Faire Part UltimInfo".


 


Pour constituer le Faire Part UltimInfo, il lui suffit simplement de choisir :


  • les informations relatives à ses clauses bénéficiaires, devant être transmises vers les bénéficiaires et compagnies d’assurances,

  • une date future de transmission automatique de ce faire-part, devant être planifiée après 3 mois, mais avant 18 mois.




Au fil des jours, le temps s'écoule et on se rapproche de cette date future de transmission, pouvant donc aller jusqu’à 18 mois. Arrivé au jour prévu pour cette transmission, deux cas de figure peuvent se présenter :

 



1) Le souscripteur est décédé, à n’importe quelle date pendant la période précédent la transmission :


  • Bénéficiaires et compagnies d’assurance vont automatiquement recevoir le Faire Part UltimInfo. Ils seront donc ultimement prévenus, de la part et selon la volonté du souscripteur, automatiquement et sans reposer sur l’intervention faillible d’un tiers. L'information sélectionnée par le souscripteur sera envoyée par courrier électronique et/ou courrier postal selon les souhaits de ce dernier.

 

  • Les bénéficiaires disposeront par ailleurs et peut-être pour la première fois, des informations utiles et nécessaires pour faire valoir leurs droits auprès des compagnies d’assurance.

 

  • Le délai maximal de 18 mois peut être librement réduit. Il convient juste de ne pas fixer un délai supérieur au délai de prescription défini dans le code local du droit des assurances et qui diffère d’un pays à l’autre.

Ce délai de recours est par exemple de 2 ans en France, de sorte qu’en limitant le délai maximal de transmission à 18 mois, cela laisse 6 mois aux bénéficiaires pour qu’ils puissent faire valoir leurs droits auprès des compagnies d’assurance.

 


2) Le souscripteur est toujours vivant :


  • Quelques jours avant la date prévue, il lui suffit de fixer une nouvelle date future de transmission automatique du Faire Part UltimInfo et ainsi de suite.

 

  • Pour accompagner les souscripteurs et leur faciliter la mise en place de ce roulement de date future de transmission, UltimInfo met à leur disposition un puissant module d’alertes. Quelques semaines/jours avant l’envoi final, il sera rappelé au souscripteur grâce à l’envoi d’alertes email et SMS, qu’il doit suspendre ou repousser la date de transmission du Faire Part UltimInfo. Du reste, le souscripteur à l’entière liberté de changer cette date à tout moment, sans devoir attendre les alertes ou la dernière minute, avec un nouveau délai maximal ne dépassant pas 18 mois.



Cette possibilité de « roulement/glissement » de date future de transmission couplée aux alertes, est un point clé du Pack Sérénité  d’UltimInfo.

 

 

Avec le Pack Sérénité, UltimInfo est donc en mesure d’apporter une réponse globale au phénomène de la déshérence et des contrats non réclamés en s'attaquant conjointement à ces deux sources majeures.

 

Résolument positionné sur la durée, UltimInfo apporte à ses utilisateurs la sérénité car ils savent que leurs « choix à priori », seront immanquablement « exécutés à postériori ».

 

 

 

 

La solution en image : le Pack Sérénité comment ça marche  ?    

 

Fonctionnement du Faire Part UltimInfo avec le Pack Sérénité

Boîte à outils


AddInto